Témoignage Céline Alvarez, enseignante maternelle

647

École maternelle : Céline Alvarez et ses trois années d’expérimentation à Gennevilliers

Céline Alvarez, formée en linguistique, décide de rentrer dans le système éducatif national afin de faire bouger les lignes de l’intérieur. Elle passe le concours de professeur des écoles en 2009 et débute en 2011 une expérimentation pionnière au sein de l’Education Nationale. Pour elle, la place de l’École Maternelle est centrale dans la prévention de l´échec scolaire.
Dans sa présentation, elle met en cause les failles d’un système existant qui, selon elle, n’est pas en mesure de créer les conditions d’épanouissement. En effet, selon Céline Alvarez, l’école devrait se baser sur les lois de développement humain et en particulier sur les aquis scientifiques en matière d’apprentissage. Une véritable révolution culturelle issue des travaux de la pédagogue italienne Maria Montessori et des sciences cognitives.
Dans cette video, elle nous décrit les conditions d’un apprentissage optimal selon les sciences cognitives et raconte comment la classe dont elle a été responsable s’est métamorphosée sur le plan des acquis consolidés mais aussi sur le plan des compétences non-cognitives (interactions, solidarité, etc).
Rebonds :
Après trois ans, le « couperet » est tombé juste avant l’été 2014 : le projet piloté par Céline Alvarez, d’autant plus inédit qu’il avait vu le jour dans la ville de naissance des premières zones d’éducation prioritaire (Gennevilliers), ne sera pas étendu. Depuis, Céline Alvarez s’est fixé un cap : actualiser l’héritage pédagogique de Maria Montessori pour faire collaborer l’école et la recherche, la pédagogie et la connaissance objective du fonctionnement de l’être humain. Et c’est auprès des scientifiques qu’elle compte ses soutiens, comme Stanislas Dehaene, professeur de psychologie cognitive au collège de France.

http://www.celinealvarez.org/

Catégorie: Organisations à but non lucratif
Licence: Licence YouTube standard