Troubles de l’apprentissage et traitements pharmacologiques

0
233

SimoneTroubles de l’apprentissage et traitements pharmacologiques

Albert Einstein, W. Churchill, John Lennon, Picasso, Bill Gates, Steven Spielberg, Simone Biles… Tous ont été diagnostiqués Dys ou TDA-H ! Et pourtant cela ne les a pas empêchés de devenir des personnalités incontournables dans leur discipline ou champ d’activité.

Aujourd’hui reconnus par le monde scientifique et éducatif, les troubles de l’apprentissage mobilisent de nombreux chercheurs sur les cinq continents. Aux USA et au Canada, un courant important privilégie une approche pharmacologique pour le TDA-H. C’est ainsi que Simone Biles est traitée avec des psycho-stimulants depuis sa petite enfance.

Au-delà de la controverse provoquée par une accusation de dopage (réfuté par l’Agence Mondiale Antidopage), le cas de Biles nous fait réfléchir. Les médicaments peuvent aider dans certains cas mais ne doivent être utilisés qu’après échec des traitements sans médicament, tels que conseils et thérapie comportementale.

Un médicament comme le chlorhydrate de méthylphénidate doit être utilisé dans le cadre d’un programme de traitement global, qui comprend en général des mesures : psychologiques, éducatives et sociales. Il ne doit être prescrit que par des spécialistes des troubles du comportement de l’enfant ou de l’adolescent.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY